Sélectionner une page

Une initiative qui vous veut du bien.

Notre démarche

La croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) ne signifie pas que le sentiment de satisfaction que ressent la population augmente. Le PIB n’est en effet qu’un indicateur économique (parmi bien d’autres). Alors que la richesse matérielle représente une des principales ambitions individuelle et collective dans nos sociétés modernes, un sentiment de mal-être se développe. Il est donc nécessaire de réinventer, voire de ré-enchanter   notre collectivité genevoise. Inspirés par la notion de Bonheur National Brut développé par le Bouhtan en 1972, nous proposons de définir des indicateurs de mesures du Bonheur Cantonal Brut (BCB) à Genève.

 

La richesse de la population
repose aussi sur les valeurs de

bonheur et non pas sur des considérations
matérielles et financières.

8 axes avec des indicateurs mesurables 

Nous avons retenu 8 axes pour lesquels des indicateurs mesurables devront être établis :

  • Conditions cadre pour une économie prospère et durable
  • Ecologie et cadre de vie
  • Santé
  • Bien-être social
  • Bien-être au travail
  • Education et envie d’entreprendre
  • Bonne gouvernance
  • Culture pour tous

La richesse de la population se construit sur les valeurs de bonheur

Un nouvel indice pour une nouvelle ère

Cet indice devra prendre en compte des indicateurs précis et mesurables du bien-être individuel et collectif. Chaque année des objectifs de progression devront être fixés et communiqués par les pouvoirs publics. Ils seront mesurés annuellement en toute transparence.

Pour assurer une expertise scientifique et l’indépendance nécessaire dans ce travail de détermination des indicateurs et de suivi de l’évolution de ces derniers ces tâches seront confiées à des institutions académiques

des institutions académiques pour quantifier le bonheur

des institutions académiques pour quantifier le bonheur

CONTACT

13 + 6 =